L’Empire Brisé, un chef d’oeuvre fantasy

L’Empire Brisé est la première trilogie du seul, de l’unique, de l’excellentissime écrivain fantasy Mark Lawrence. L’auteur américano-britannique a produit deux trilogies et demi à l’heure actuelle. Celle dont je vous parle aujourd’hui se compose de trois tomes aux titres très évocateurs: Le Prince écorché, Le Roi écorché et L’Empereur écorché.
Je me suis longtemps demandé: « Pourquoi ces titres en français? ». L’anglais original est Prince of Thorns, etc. Soit « Le Prince des Ronces ». La traduction est plus sanglante, mais moins sonnante…

Des personnages hauts en couleurs

Le titre français reste toutefois évocateur de l’ensemble du livre, de son ambiance, de la mentalité du personnage principal. Le lecteur suit le prince Jorg Ancrath qui a fui le château de son père pour rejoindre une compagnie de vauriens qui se considèrent comme des frères. Les personnages sont plus hauts en couleurs les uns que les autres: on a Kent le Rouge, maître du couteau qui ne tient pas son nom de la couleur naturelle de son teint. Le Nubain, son sens moral et son énooorme arbalète.  Petit Riquet, un salopard comme pas deux doublé d’un voleur et d’un sadique. Et d’autres encore.
Parmi eux, il y a le petit Jorg qu’on rencontre dans sa treizième année. Probablement le pire d’entre tous. Son objectif est clair et défini: rassembler les cent pays de l’Empire Brisé pour le reforger sous son égide.

Complet, complexe, grimdark

Pour Jorg, la fin justifie les moyens, et le lecteur fait face à un personnage d’une complexité rare, à la manière de penser et d’agir dérangeante mais… captivante. Pas de temps mort pendant les trois tomes de L’Empire Brisé, mais croyez-moi, vous ne verrez plus jamais la fantasy du même œil après ça. L’univers que Lawrence invente est original en soi. L’histoire se déroule dans une Europe revenue à l’époque médiévale, loin dans le futur, après qu’une guerre atomique ait ravagé le monde.

carte du monde
Carte du monde de l’Empire Brisé

Cynique et flippant, mais surtout prenant

L’histoire est écrite à la première personne. Du coup, on se retrouve propulsé à l’intérieur de la tête d’un personnage pour le moins flippant. Implacable, il n’hésite pas à gravir une montagne de cadavres pour se rapprocher de son but… tout en restant humain. Au début du livre, on rencontre un gamin qu’on voit ensuite grandir. L’évolution passe par un changement subtil dans sa perception du monde, sa manière de penser, et même sa façon d’agir, sans toutefois perdre en essence ou en logique.

Amateurs de fantasy, lisez-le !

L’Empire Brisé est un de mes livres préférés. L’écriture est fine et travaillée. L’univers est soigné dans tous ses détails. Les personnages sont différents de tous ceux que j’ai pu voir jusque-là. Alors, amateurs de fantasy, et surtout de fantasy sombre et réaliste : lisez-le! Et si l’auteur vous intéresse, n’hésitez pas à faire un tour sur l’article du blog consacré à la trilogie de la Reine Rouge.
Surtout, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog de Mark Lawrence (en anglais).

L'Empire Brisé : Note finale

Note globale (5 / 5)
Histoire
(5 / 5)
Ecriture (5 / 5)
Personnages (5 / 5)

 

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *