One Punch Man, le chauve à la cape

Saitama et Genos

One Punch Man est, à l’origine, une bande dessinée en ligne imaginée par One et lancée sur le site de l’auteur en 2009. Trois ans plus tard, la BD a été reprise sous forme de manga par Yusuke Murata. Finalement, le manga a été lui-même réadapté en animé, diffusé en 2015 au Japon et qui a débarqué sur Netflix en 2018.

Une esthétique reconnaissable

Si vous faites un tour sur le site de One, vous remarquerez immédiatement le trait assez basique de l’auteur. Le point fort aura sans aucun doute été l’histoire, délurée et décalée.  L’esthétique du manga et de l’animé est, quant à elle, bien plus travaillée. Dès les premières images, on remarque que Yusuke Murata a été très fortement influencé par Dragon Ball, dont le trait particulier a marqué une génération entière de gosses férus de Club Dorothée.

Vaccine Man
Vaccine Man, le premier méchant de l’anime

Quant à la représentation du héros, elle oscille entre une boule à zéro simpliste et un chauve bien classieux. Ceci reflète bien l’ambiance de l’animé dans son ensemble, entre humour plus ou moins élaboré et tripes qui volent partout.

Une histoire simple, mais efficace

Côté histoire, on peut parler d’originalité dans la simplicité. Saitama est un jeune homme au chômage qui désespère de trouver un emploi. Un jour, une rencontre fortuite avec un crabe géant lui rappelle une douloureuse vérité: il a oublié ses rêves de gosse. Il décide alors de devenir un super-héros. Il s’entraîne tant et si bien qu’il en perd tous ses cheveux, et devient l’homme le plus fort du monde. Un seul coup de poing lui suffit pour vaincre tout adversaire. Toutefois, il peine à assurer sa renommée.

L’ensemble de l’histoire est plutôt, avouons-le, plutôt décousu. Au fur et à mesure des pérégrinations de Saitama, on découvre des héros plus ou moins loufoques, des monstres moins ou plus balaises. Rien de bien folichon de ce côté-là. Mais on s’attache instantanément au héros. Et on se marre. Beaucoup.

Une série à ne pas manquer

Ambiance musicale, générique déluré, esthétique soignée, humour omniprésent… One Punch Man a tout pour plaire aux amateurs du genre. Pour le moment, la série ne fait que 12 épisodes et couvre les quelques premiers volumes du manga. Selon la rumeur, la saison 2 est en cours de préparation. Peut-être pour 2018, ou bien pour 2019… L’avenir nous le dira, mais moi, je l’attends avec impatience.


Note globale (5 / 5)
Histoire (3 / 5)
Narration (5 / 5)
Design graphique (5 / 5)
Nombre d'épisodes (1 / 5)
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *