Hong Kong, à la conquête d’une jungle urbaine

Après avoir passé deux semaines à Bali, nous nous sommes retrouvés pendant dix jours à Hong Kong.

1. Hong Kong, la jungle urbaine

Le passage de Bali à Hong Kong nous a garanti un dépaysement total. Les petits bâtiments d’Ubud ont laissé place à des gratte-ciels de dizaines d’étages destinés aussi bien aux habitations qu’aux bureaux.

À Hong Kong, les rues sont exiguës et les immeubles, vertigineux. L’expression « jungle urbaine » trouve ici une nouvelle définition, et la sensation d’évoluer dans une forêt de béton et d’acier est bien réelle. Ces arbres-là ont des bâtiments pour troncs, des blocs de climatisation pour branches et des enseignes et néons multicolores pour feuilles. Si j’étais mauvaise langue, je dirais qu’on ne voit pas beaucoup le ciel, à Hong Kong. Mais je ne le suis pas, et il suffit de trouver les bons spots pour commencer à apprécier la ville.

Le marché nocturne de Temple Street offre un bon aperçu des rues de Hong Kong

2. Les incontournables à visiter

La plupart des bâtiments à Hong Kong sont sans charme et sans beauté. Toutefois, certains lieux emblématiques valent le détour. Ainsi, à Central, le quartier des affaires, les boulevards sont larges et les buildings, rutilants. Mais c’est de loin qu’ils se laissent admirer le plus. De fait, Hong Kong est réputée pour ses paysages urbains bordant la mer.

C’est sur l’Avenue of Stars, promenade qui longe la baie, que l’on peut profiter le plus des panoramas de Hong Kong (voir photo en tête d’article). D’ailleurs, la ville dispose d’un système de ferrys, réguliers et à peine plus chers que le métro. Traverser la baie en Star Ferry est une véritable expérience hongkongaise.

Hong Kong est aussi bordée de montagnes. La vue depuis le Victoria Peak, la plus connue d’entre elles, est admirable. Habituellement, un funiculaire peut vous emmener en haut de la montagne. Lors de ma visite, il était en réparations, mais une ligne de bus de remplacement existe. Même par temps nuageux, le spectacle est époustouflant.

Vue du Victoria Peak par temps nuageux.

En outre, malgré les bâtiments qui apparaissent fort laids vus de près, il peut être plaisant des déambuler dans les rues de certains quartiers animés de Hong Kong. On peut trouver de véritables petites perles, comme le temple de Man Mo noyé dans la fumée des encens, dédié aux divinités de la littérature et de la guerre.

Les geeks et les férus d’électronique pourront eux aussi trouver leur bonheur à Hong Kong. Si, comme moi, vous aimez les jeux vidéo, ne passez surtout pas à côté du Golden Computer Arcade. Ce grand complexe de deux étages regroupe des dizaines de vendeurs de jeux à bas prix, toutes plateformes confondues, et de matériel électronique en tout genre. En outre, les rues environnantes accueillent tous les jours un grand marché, en partie électronique et en partie bric-à-brac.

Enfin, certains lieux situés aux abords de la ville renferment une magie particulière. C’est le cas du Bouddha de Tian Tan ou « Big Buddha« , le plus grand bouddha assis en bronze au monde. Il siège sur un pic montagneux accessible en téléphérique ou en car – le téléphérique était, évidemment, en travaux le jour où nous y sommes allés. Il est certainement appréciable d’y aller par beau temps, mais nous avons eu droit à des nuages et du brouillards qui ont conféré une atmosphère mystique aux lieux le jour de notre visite.

Et si on fatigue de la ville, il existe de nombreuses possibilités de randonnées aux alentours. Elles sont très prisées de locaux – pour preuve, le nombre de magasins de sport dédiés à la marche que l’on peut trouver.

Malgré la mauvaise visibilité, la brume a conféré un charme unique au site du bouddha de Tian Tan.

3. Que manger à Hong-Kong

Les restaurants occidentaux peuvent être chers à Hong Kong, mais il est tout à fait possible de se nourrir à prix raisonnables. D’ailleurs, il est habituel pour les locaux de manger dehors, au point que les logements ne sont pas toujours dotés de cuisine. Si on veut vraiment goûter à la Hong Kong typique, rien ne vaut une visite dans un café hongkongais. Les meilleurs et les plus réputés sont bondés aux heures des repas, au point que les gens font souvent la queue à l’extérieur pour avoir une place. Et une fois dedans, on a toutes les chances de partager sa table avec d’autres personnes.

Les cafés hongkongais peuvent avoir une carte longue et complexe, et mieux vaut la demander en anglais. Les menus disponibles diffèrent selon les heures et comprennent d’innombrables associations de spécialités. Si vous y allez pour le petit-déjeuner, ne vous attendez pas à manger sucré. Vous risquez plutôt de vous faire servir une soupe tomate pimentée ou un bol de nouilles au boeuf.

4. Se déplacer à Hong Kong

À Hong Kong, les transports en commun sont nombreux et bien rodés. La ville dispose d’un réseau de métros qui dessert toute la ville, complété par de nombreuses lignes de bus.

Les tramways de Hong Kong, appelés ding ding, sont une institution à part entière. Créations à deux étages sorties d’un autre temps, ils sont toujours prisés et largement empruntés. Enfin, un réseau de ferrys permet de traverser la baie en différents points.

Tramway « Ding ding » dans le quartier de Central.

5. Conclusion

Dans nos voyages, nous aimons bien rester plusieurs semaines à chaque endroit pour le découvrir sereinement et vraiment nous en imprégner. Deux mois en Thaïlande et à Singapour, six semaines à Tokyo ou encore en Corée du Sud… Mais nous avons opté pour une durée plus courte lors de notre séjour à Hong Kong, principalement à cause du coût faramineux des logements. Nous y sommes restés dix jours, et ça nous a amplement suffi. En dix jours, nous avons eu le temps à la fois de découvrir différents coins de la ville et nous lasser de l’urbanisme particulièrement oppressant de la ville.

Cela reste une belle découverte qu’il ne nous viendrait pas à l’esprit de regretter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.